01 55 90 65 37 - 06 68 02 00 06

contact@gmat-courtage.fr

Une rénovation énergétique de votre logement peut vous permettre de faire des économies.


Le temps de se renseigner sur les meilleures formules, les aides et trouver les artisans, et le moment est largement venu de songer aux travaux de rénovation énergétique.

Les avantages d'une rénovation énergétique sont multiples, disent les professionnels et autres défenseurs des performances énergétiques. Par exemple, environ 30% de la facture énergétique peut être économisé grâce à une bonne isolation thermique.   

Pour tout projet de rénovation énergétique, n'hésitez pas à faire une demande de devis ou à nous contacter.

Mais c’est aussi une augmentation de la valeur marchande du bien, étant donné que le diagnostic de performance énergétique (DPE), autrement dit la capacité de votre logement à être économe, est désormais obligatoire en cas de vente ou location…
Voici les étapes à suivre pour réaliser les travaux de rénovation énergétique:

Quels postes de dépense ? Selon l’Ademe, la chaleur s’échappe d’une maison mal isolée à 30 % par les combles et la toiture, c’est donc la priorité en termes d’isolation. 25 % par les murs, 10-15 % par les vitres et fenêtres et 7-10 % par les sols. Pour isoler au maximum, différents matériaux sont possibles, laine minérale ou végétale, mousse polyuréthane, bois ou même béton… Tout dépend de la résistance thermique (capacité du matériau à empêcher le passage du froid ou de la chaleur), celle-ci étant calculée en divisant l’épaisseur du matériau par un indice spécifique à ce matériau… Calcul compliqué qui permet néanmoins de fixer des objectifs et de déterminer les dépenses engagées.

En outre, concernant les postes de dépense, il est important de noter qu’il est superflu voire contre-productif de changer le mode de chauffage avant de procéder à une nouvelle isolation.
Quels objectifs fixer ?  Il faut avoir des objectifs sur le long terme car le prix de l'énergie augmente régulièrement. Plus l’électricité, le gaz, le fuel augmentent – et c’est d’actualité -, plus il sera intéressant de fixer des objectifs importants. On peut citer différents stades d’isolation, du moins contraignant au plus ambitieux : celui nécessaire pour obtenir un crédit d’impôt, celui permettant d’obtenir le label BBC (bâtiment basse consommation), celui parvenant à créer un logement passif, sans mode de chauffage.

Un diagnostic ou une étude thermique ? Pour obtenir certaines aides aux travaux de rénovation, il est recommandé de réaliser un diagnostic de performance énergétique (DPE), qui permet d’estimer la consommation d’énergie du logement (il coûte entre 100 et 250 E). Si on veut aller plus loin pour analyser différents scénarios de meilleure isolation, on peut commander une étude thermique (entre 300 et 800 E). Ces enquêtes ne sont pas toujours nécessaires pour estimer les travaux à entreprendre

Combien coûte une rénovation énergétique ? Difficile à dire. Tout dépend de l’offre de l’artisan. Mais l’Ademe cite un exemple. Une maison construite dans les années 80, de 100 m², moyennement isolée, chauffée par convecteurs électriques, et dont la facture énergétique est de 270 E par mois : compter 18 000 E pour remplacer l’isolation des combles et l’ancien système de chauffage par des pompes à chaleur, permettant de diviser par deux la consommation d’énergie de la maison. À cela, il convient de déduire les aides proposées. Au final, une rénovation énergétique vous permettra de réaliser des économies importantes sur le long terme.

 

 

 

Source : nordeclair.fr

FaceBook
haut de page
webdesign Picturapoesis